Vers parasites de la peau et des branchies (Les monogenes : gyrodactylus, dactylogyrus et autres)




Les vers parasites de la peau et des branchies sont principalement des parasites monogènes (cela veut dire théoriquement qu'ils n'ont pas besoin d'hôtes intermediaires pour effectuer leur cycle de reproduction complet, mais il existe des exceptions !).
Il existe des centaines d'espèces de vers parasites monogenes, de type dactylogyrus ou gylodactyrus et autres.
Ce groupe de vers appartient aux plathelminthes (vers plats).

Dans la litterature, la plupart des observations rapportées (descriptifs, photos ...) sont realtives aux carpes, à la pisciculture (truites, saumons). Mais les discus sont aussi relativement souvent cités.

Les vers seraient assez spécifiques d'une espèce de poisson.

Ces vers sont le plus souvent ovipares, mais il y a des especes vivipares (voir dessin ci contre).
Ils sont majoritairement hermaphrodites.

Observations faites sur certaines espèces :
Quand ils pondent des oeufs, ceux ci, à 20 à 28°C, éclosent au bout de deux à six jours. La durée de vie de ces larves nageantes est de 12 à 48 heures, entre 20 et 28°C. Les larves sont matures en environ 5 jours. La durée de vie d'un ver se situe entre 5 et 40 jours.
(1) A l'interieur d'un gyrodactylus vivipare : les embryons de ses enfants !
Sur la tête : deux grands crochets en tremas et une couronne de petits crochets.


Les parasites monogènes sont caractérisés par leur cycle de vie direct (oeuf, larve, adulte) à un hôte unique. (Mais il existe des exceptions. )

Dans la pratique cela veut dire :
  • que la plupart des espèces de vers parasites monogènes se reproduisent sur leur hôte
  • que les larves, le plus souvent, n'ont pas besoin de passer par des hôtes intermediaires et peuvent parasiter le même poisson que leurs parents ou d'autres poissons
  • qu'un poisson parasité contamine très facilement les autres poissons de la même espèce présents dans l'aquarium.
(2) Un gyrodactylus (50 microns) fixé sur les branchies
Chez certaines espèces, deux larves se fixent l'une à l'autre et les vers restent accouplées toute leur vie.
Voir photo et dessin de Diplozoon. Les deux vers vivent en état de copulation permanente et il y a continuité des tissus d'un ver à l'autre (illustrations 5 et 6).
Diplozoon paradoxum infesterait surtout les cyprinidés. Mais la litterature fait également état d'infestations de cichlidés et particulierement de discus.
(3) (4)
Litterature (non vérifiée) :
  • En principe les vers ne resistent pas à la congelation. En est-il de même des oeufs ?
  • Certains seraient sensibles à un pH acide, inférieur à 6

.
Effet de la temperature : à documenter
(5) Diplozoon sur les branchies d'un poisson
Toutes les illustrations sont issues d'Internet
1 http://www.antoranz.net/CURIOSA/ZBIOR4/C0411/
12-QZD03096_QCP05092-17-104_Gyrodactylus.jpg
2 http://www.sci.sdsu.edu/salton/FishParasitePoster.html
3 http://www.sva.se/en/navigera/Djurhalsa/Fisk/
Fisksjukdomar/Gyrodactylus-salaris/
4 http://www.fao.org/docrep/005/AC742E/AC742E05.htm
5 http://www.blueroof.co.uk/index.php?f=data_our_services&a=0
6 http://www.anisn.it/omodeo/omodeo/platelm.htm
(6) Diplozoon




On voit bien les 2 grands crochets en forme de tremas sur la tête du ver ainsi que la couronne de petits crochets


Accouplement ou bagarre entre deux vers ?










Quelques liens vers des videos (merci Youtube)
de vers de la peau et des branchies



Photos et videos : voir origines
Texte : copyright © DHy








Nous contacter

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Administration